Episode 3

5 Novembre.  8h49

Ce matin j’ai eu l’idée ô combien lumineuse d’enfiler mes escarpins Giuseppe Zanotti.

J’ai une philosophie à laquelle je n’accepte pas beaucoup de dérogations : je ne me refuse rien ! Pourquoi attendre un jour de fête pour porter de belles choses ?
Sauf que là, ce serait plutôt ma fête ! Arrivée depuis a peine 20 minutes mes chevilles me lancent déjà…

Attention, les chaussures sont hyper confortables ( « des pantoufles ! ») Mais 13 cm sans plateforme je crois que c’est mes tendons qui ne vont pas tenir !

Déjà c’était une folie. J’y fais attention comme à la prunelle de mes yeux. Bon d’accord c’est exagéré, mais disons comme au bras qu’il m’a fallu arracher pour les payer !

Pour venir jusqu’au bureau j’ai du enfiler des petits mocassins qui n allaient pas du tout avec ma tenue, mais qui étaient ce qui était de plus confort (je déteste les ballerines… je suis incapable d’en porter ! Sûrement un traumatisme lié à l’enfance, des que j’en vois aux pieds d’une fille, je l’imagine à l’âge de 8 ans avec un serre-tête et une jupe plissée…).
Arrivée au bout de la rue du siège de mon entreprise, j’ai du m’isoler derrière un panneau publicitaire et rivaliser d’ingéniosité pour enfiler les chaussures d’une main en gardant mon équilibre, sans faire tomber mon sac!

J’ai ensuite passé les battants de l’entrée fièrement, en mode « je suis chic sans m’en rendre compte ET sans souffrir », salué les secrétaires de l’accueil et pris l’ascenseur dignement jusqu’à mon bureau.
Et là, après seulement un aller retour pour le café, je suis en train de songer a rendre les armes… Raaah si seulement je n’avais pas salué tout le monde devant le distributeur. .. expliquant à chaque collègue que ce sont des Zanotti hors de prix mais siiiiiiii confortables…
Je les entends de là ces pestes :  »  ça s’offre des chaussures pour un tiers de son salaire et ça ne les porte qu’une heure….tsss ! »

Ô la la! Mais qu’est ce que je vais faire ?
Je sais, je reste assise aujourd’hui ! Pas de photocopies, ça économisera du papier et du coup je sauve tout un pan de forêt.
A midi je prendrais des trucs au distributeur en y allant discrètement en mocassins puisque les locaux seront déserts ou presque. Et ce soir je repasse les portes et je retrouve mon panneau de pub pour faire le changement inverse. Allez c’est un bon plan,on y croit…

6 réflexions sur “Episode 3

  1. Tu me vexe là avec ton commentaire sur les filles qui portent des ballerines. A la base, c’était pas mon truc non plus mais qu’est-ce qu’on est bien dedans et on peut être très élégante aussi avec.

    • Evidemment que tu as raison, on peut être très élégante en ballerines! C’est une question de goûts, et c’était une remarque très personnelle je te l’accorde. Promis je ne maltraite plus les ballerines!

  2. J’ai des ballerines aussi mais c’est difficile à porter sans puer des pieds à la fin de la journée ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s