Episode 21

Mais quelle soirée!!!! Vite il me faut une copine pour tout raconter, encore une fois! Heureusement Sonya est disponible! Je n’y tiens plus de garder toute ma vie pour moi…

Je ne m’embarrasse pas avec les formalités d’usage et je braille :

 » Saluuuuuuuuut ma belle, bon faut que je te raconte!! Oui oui ça va et toi? Bon alors voilà ce que ça a donné… »

La veille au soir, je m’étais préparée longuement et j’avais commencé par me faire un masque à l’argile afin d’avoir une jolie peau. Ensuite une lotion tonique (merci Lancôme !) et hop une douche puis j’avais enfilé mon peignoir, mis le chauffage à fond et commencé à examiner ma penderie. La recherche de la tenue parfaite pour un premier rendez vous est essentielle, sans aucun doute. Il faut avoir l’air négligemment sexy tout en restant naturelle et en offrant un effet de « c’est naturel chez moi » alors que tout est calculé voire millimétré.

Par exemple, dégager le cou c’est toujours subtil et sensuel. Et c’est bien plus glamour et classe que le décolleté. Je choisis donc un haut qui dégage les épaules et je glisse dessous mon soutien grorge Wonderbra magique qui tient tout seul sans bretelles. Je choisis un jean simple mais qui met mon « sexy back » en valeur et je ne laisse surtout pas le haut tomber dessus. Je le prend également coupe droite et très long et enfile une paire d’escarpins sobres en dessous, ce qui allonge divinement mes jambes et leur rajoute 15 bons centimètres.

Je vernis mes ongles avec une prune sombre. Je me coiffe simplement et me maquille peu. Une BB crème (de chez Clarins) et un peu de poudre. Un trait de crayon noir à l’intérieur de l’oeil en bas et un dégradé d’ombre à paupières marron sur le dessus. Un peu de labello rose et des créoles en argent et c’est parti.

J’arrive avec mes 15 minutes de retard obligatoires et j’ai l’estomac qui fait des bonds! Allez reprends toi bon sang! Tu n’as plus 15 ans, tu sais faire! Mais rien n’y fait, j’ai les jambes qui tremblent, les mains moites, j’ai peuuuuuuuuuuuuuuuuuuur, je veux rentrer chez moiiiiiiiiiiiii.

Il ouvre la porte et j’entre en essayant de ne rien laisser paraître. Il me sert un verre de vin (très bon d’ailleurs!) puis prend ma veste. Je prends une grande inspiration et j’essaye de me détendre. Je sirote mon vin en essayant de ne pas le boire trop vite afin de bénéficier de ses effets.

On commence à discuter et même si on s’y prend bien il y a pas mal de « blancs » et ce n’est pas très chaleureux. Il est si beau!!! Je me dis que ça ne marchera jamais. Je ne sais même pas ce que je fais là…

Il a préparé un dîner succulent et qui n’est pas très lourd, un vrai chef! En entrée, une feuille de brick fourrée au chèvre et à la tomate. En plat, une cuisse de poulet marinée aux herbes et une ratatouille maison. Et en dessert, une tarte tatin et de la glace à la vanille. Le tout est arrosé de bon vin et il semble aimer autant que moi le fromage (servi avant la tarte bien sûr).

La discussion est orientée sur les activités, on parle de cinéma et de livres. C’est simple et nos avis s’échangent avec facilité.

Après le repas, il me propose un film, et l’on s’installe tranquillement sur le canapé. Je suis de nouveau tendue. Je sens qu’il se rapproche. Olala ses lèvres sont si douces! j’adore ça! L’atmosphère se détend enfin réellement. La complicité prend la place de la politesse et des lieux communs. On se prend à plaisanter. Il me raconte qu’il est commercial et qu’il se partage entre la région et une région de l’autre côté de la France (je ne vois pas précisément où ça se situe…) et que du coup, il a deux appartements, deux vies séparées et que c’est difficile, mais que c’est le métier qui veut ça. En contrepartie, sa rémunération est élevée , alors qu’il est difficile aujourd’hui pour les commerciaux d’avoir des situations financières aussi confortables, du fait de la situation économique du pays.

Cette histoire de « double vie » me met mal à l’aise mais j’essaie de ne pas y prêter attention : la règle numéro un c’est de ne pas être inquisitrice. Je le note dans un coin de ma tête et je l’interrogerai plus tard. Tout comme sa « copine » la blonde pour laquelle je n’ai pas encore eu d’explications…

On passe un excellent moment et je fonds littéralement dans ses yeux et sous ses baisers! Il est trop difficile d’être une fille! Il suffit d’un sourire pour que l’on oublie nos règles, nos résolutions, notre assurance!

Vient le moment de se quitter et je n’en ai pas envie, mais l’heure tourne et le travail m’attend demain! Je le quitte à regret.

Rentrée chez moi je me couche en soupirant et dans un nuage de petits coeurs. J’ai l’impression de vivre dans un manga et de voir les petits coeurs flotter autour de moi! Je regarde mon téléphone : un message !

« Bonne nuit ma beauté et à très vite bisous… »

OH MY GOOOOOOOOOOOOOOOOOOD!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s