Episode 19

Je continue de raconter mon week end presque sans prendre de respiration entre les phrases. Je sens que ma pauvre victime au bout du film a cessé d’écouter dès la 6ème minute de blabla mais je continue en l’ignorant superbement…

Samedi, je me suis levée et j’ai immédiatement saisi mon portable, posé sur ma table de chevet, et quelle n’a pas été ma déception! Absolument aucun message ne m’attendait, ni de mon Apollon, ni de personne d’autre d’ailleurs.

Allez je devais continuer de vivre comme si rien n’avait chamboulé mon coeur quelques 48 h auparavant! Et je n’allais pas m’abaisser à faire ma victime. Hop, j’organisais ma journée, allais boire un café chez une copine qui avait accouché trois semaines auparavant, fis des emplettes pour mon petit chez moi et rangeait mon placard de fond en comble. Bien sûr mon oeil n’arrêtait pas de se diriger vers l’écran désespérément noir de mon smartphone. Je n’oubliais pas que ce soir, c’était samedi…

19h55. Une copine m’appelle pour ce soir. J’hésite. Puis je me dis que s’il appelle il vaut mieux que je sois en soirée plutôt que dans mon canapé un samedi soir. Je me prépare donc à sortir.

Après avoir choisis soigneusement ma tenue (et si je le croisais? ), je bouclais mes cheveux et me maquillais. Vêtue d’une robe Lipsy et d’escarpins Kurt Geiger, j’enfilais ma veste puis en avant!

La soirée fut moyenne… Non seulement je ne le vis pas mais je fus de piètre compagnie!Incapable de m’amuser, je ne faisais que surveiller mon téléphone, et n’écoutais pas mes copines. Je ne m’amusais pas, ne bus pas, ne dansais pas…Je rentrais tôt et me couchais complètement désabusée. Il ne m’appellerait pas! En fait je n’étais rien qu’une fille croisée dans un bar… Un simple baiser dans la nuit sous l’effet de l’alcool ou de l’euphorie du moment…

Je me retournais mille fois dans mon lit et ne trouvais le sommeil qu’à l’aube…épuisée.

Dimanche je traînais au lit, puis enfilais une robe de chambre chaude, m’installais sur le canapé pour une journée films et grignotages. Elle fut longue et morne. Les films se succédèrent et je fis une sieste pour me remettre de la fatigue accumulée. Je dînais d’une soupe et allais me déporter du canapé au lit quand mon portable s’éclaira. Appel inconnu.

Je tremblais en décrochant :
 » Allô?
– Bonsoir… alors jolie demoiselle, ça va depuis jeudi? »

(Respire ! Il ne faut pas que ta voix tremble…. Même si tu te poses mille questions, ne dis rien, répond de manière détachée… prends ton temps!! Allez Go!)

« Oui ça va et toi?
– Très bien merci. Désolé de ne pas t’avoir appelé plus tôt mais j’ai du partir en séminaire pour le travail, je suis rentré tout à l’heure, j’étais à la montagne, ça captait mal
– Oh…bien sur aucun problème, j’avoue que je n’ai pas fait attention. Mais ça me fait plaisir que tu appelles ce soir.
– On pourrait aller dîner un de ces soirs? Disons mercredi?
– Oui bien sur.
– Je t’envoie le nom du restau par message mardi ou mercredi, je ne sais pas encore où je t’emmène.
– D’accord.
– Très bien. Content de t’avoir parlé. Bonne soirée et à bientôt.
– Bonne soirée, bisous.
– Bisous »

OH MYYYYYYYYYYYYYYYYY GOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOD!!!!!!!! Je sautillais à peu près partout dans mon salon!! J’étais ultra fière de moi!! La fille hyper détachée quoi! Genre « ouais super tu m’appelles mais bon ça n’a pas changé ma vie quoi!!! » . Pourquoi n’avais je pas pensé qu’il pouvait être occupé? Ce mec était juste génial. Je le sentais différent, c’était évident! Bien sûr il pouvait avoir menti… mais je m’en fichais je décidais de le croire! La candeur mène au bonheur (nouvelle expression inventée par moi-même! )

Revenant au présent, je me rappelais ma copine en ligne

« T’as fini?
-Euh oui oui…
– Ok ben bonne journée alors! Pense à raconter la suite de l’histoire à quelqu’un d’autre steuplé! J’ai du boulot moi! Bisous!
– Bisous »
J’eus à peine le temps d’énoncer ce dernier mot qu’elle avait raccroché sans demander son reste. Je regardais le temps de communication : 1h34 minutes. Je commençais à comprendre son énervement. Mais la journée était si belle! Un grand ciel bleu, j’avais oublié de craindre le froid… Je chantonnais toute la journée! Tililtitiliti….

3 réflexions sur “Episode 19

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s