Episode 17

20 Novembre. 10h09.

Je suis sur le point de craquer. Ma chef est une hystérique-obsessionnelle-maniaque-complètement tarée. Ce matin, une nouvelle fois, elle a lu un des mails que j’ai adressé à un collaborateur, mail dont elle était copie. Jusque là rien d’inquiétant. Sauf qu’exactement 40 secondes après mon envoi, j’ai reçu un accusé de réception de sa part, immédiatement suivi par un mail de sa main… me prévenant que le sixième paragraphe de mon mail contenait une faute de français très grave. En effet, j’avais oublié un « s » à la fin d’un nom au pluriel.

J’étais déjà passablement énervée, et je suis allée me chercher un café à la machine en bas. A mon retour, c’est un « t’étais où? » qui m’a accueillie froidement. Mon café encore brûlant dans les mains, je me retiens de balancer un « Dans ton C**!!!!! » bien virulent et me contente de sourire sans répondre. Je commence à carrément me crisper…

Peu après, je reçois dans les 75 mails pour me demander des précisions dans tous les dossiers possibles et imaginables. J’ai peur que mon entrée fracassante dans le monde des réunions de la direction d’hier ne m’ait déjà porté préjudice aujourd’hui! Qu’est-ce que c’est que ces manières?

 12h34. Je décide d’aller faire du shopping pour me détendre. Je vais dans ma boutique de dégriff préférée.

Au passage, un jeune me lance un « t’es charmante mademoiselle » sorti de la quatrième dimension. Les gens disent encore ce genre de phrase? Et par pitié, est-ce qu’une fille s’est déjà arrêtée à ce genre de remarques et a répondu : « oh trop cool, j’adore ta façon de me parler, tu veux mon 06? ». Ou est-ce qu’une femme s’est déjà arrêtée parce qu’on l’a sifflée vulgairement, ou complètement déshabillée du regard ou encore klaxonnée ? Est-ce qu’après elle est montée dans la voiture ou a répondu un « ooooooooooooooh j’adore qu’on me siffle comme un chien…je peux partir avec toi? »

Ce sont les techniques les plus incroyables qui existent et pourtant ce sont les plus pratiquées. Pourquoi aucun homme ne va-t-il jamais voir une fille en lui disant tout simplement : « Bonjour, je m’excuse de t’aborder mais je te trouve très jolie et j’avais envie de te connaître pour voir si le physique n’est pas ton seul atout » ? Nooooooooooooon ils préfèrent tous nous « mettre des amendes pour excès de beauté », nous trouver « fraîches » (oui merci je me lave tous les jours!), nous avoir « déjà rencontrée quelque part », nous appeler par un prénom qui n’est pas le nôtre ( « hé tu t’appellerais pas Nora par hasard? Mais si t’es une copine à Sandrine! ») ou encore d’autres techniques aussi ringardes les unes que les autres.

Enfin il y a des choses que je ne comprendrais jamais! Les pervers qui se collent aux filles dans les transports en commun, voilà un autre sujet d’incompréhension… Quel plaisir peut-il y a voir à passer pour un pervers?

Bref, j’arrive à la boutique et je commence à farfouiller. Tiens un pull DDP pour ma petite soeur, ça tombe bien c’est bientôt son anniversaire. Un chèche gorge rech, ce sera pour mon autre soeur, et ça fera un cadeau de Noël extra (enfin si c’est moi qui le recevait… bon je crois que je vais en prendre un moi aussi!).

Voilà quand la journée s’éclaire. J’arrive en caisse. Han mais où est ma CB?

Mon bijou, mon bébé, ma bien-aimée? Oh mon dieu!!!! Je commence à paniquer, je transpire, je cherche partout. Je me sens mal. La queue à la caisse derrière moi s’allonge et les gens commencent à s’impatienter. La caissière me fait déplacer sur le côté et je retourne mon sac sur le comptoir. Rien à faire des gens,la vie de ma CARTE BLEUE est en jeu!! Et là toujours rien!

AU SECOUUUUUUUUUUUUUUUUUUURS!!! J’abandonne et je vais pour sortir. Je mets la main à la poche arrière de mon jean et mes doigts rencontrent le morceau de plastique tant adoré.

Qu’est-ce qu’elle fait là? Ah oui, j’ai voulu acheter des magazines (tiens, encore?) chez un buraliste en arrivant et il avait plus ceux que je cherchait. J’ai rengainé ma CB et comme je savais que je m’en resservirai dans ma boutique préférée je l’ai mise dans mon jean pour  la facilité.

Tu parles d’une facilité!!! Mais quelle idiote! Enfin plus de peur que de mal… Ouf!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s