Episode 15

18 Novembre. 10h37.

Pourquoi les lundis sont-ils toujours aussi difficiles?

J’ai l’estomac en vrac, les yeux qui piquent, autant de motivation que pour aller voir mon dentiste…

Hier, j’ai passé ma journée coincée au repas de famille d’une copine qui m’avait demandé de l’accompagner. Nous étions vingt à table et j’ai rarement passé un si mauvais moment. Elle m’avait dit : « Ne t’inquiète pas, ils sont sympa et détendus » et en réalité ils étaient coincés et snob. La conversation a tourné exclusivement autour de la politique. Mais qu’est-ce que j’y connais moi en politique? Je peux citer le nom du président et c’est déjà pas mal.
Mais qui est le ministre de l’intérieur? Des affaires étrangères? Quels sont les points marquants du programme de campagne du président qui ne sont absolument pas respectés aujourd’hui après deux ans de mandat? Sans rire, mais qui ça intéresse?

Mon pire cauchemar ne mit pas longtemps à devenir réalité lorsqu’un des convives se tourna vers moi pour me demander : « alors toi, tu en penses quoi?  »

Je tente de réfléchir à toute vitesse. De mémoire, il me semble que la question concernait la nouvelle démarche de contribution des foyers par une taxation des contrats d’assurance-vie, les plan d’épargne et les livrets (ouf déjà au moins j’écoutais d’une oreille distraite), mais bon sang que dire? Je ne savais même pas qu’une nouvelle taxe allait être discutée.
Je tente un petit : « euh je trouve ça révoltant! » sans vraiment savoir si je suis en train d’approuver ou de descendre cette idée. Tout le monde m’a observée comme si j’étais folle. Et plus personne ne me demanda jamais mon avis.
Breeeeeeeeeeef un cauchemar.

Une fois rentrée chez moi, canapé, plaid et grignotage m’ont accompagnée pour la soirée.

Alors pourquoi ce matin je me sens au fond du gouffre?

Pour me changer les idées, j’ouvre ebay, je tape Louboutin dans la recherche et je commence à éplucher les annonces.

14h50. Je suis toujours sur ebay. J’ai trouvé une paire de Louboutin exceptionnelle, des Pigale Graffiti. Elles sont absolument neuves et c’est ma pointure. Les enchères grimpent car la vente se termine à 16h.

Je consulte mes comptes. D’abord je maudis ma banque car étant fermée le lundi je n’ai pas les opérations du samedi qui apparaissent. Je m’acharne à faire des calculs de ce que j’ai dépensé vendredi après minuit avec ma copine, en consommations, et ce que j’ai dépensé samedi et dimanche. On est le 18 et il semble que mon compte courant soit créditeur de 26 € jusqu’à la fin du mois.

Bon ce n’est pas si mal, d’habitude je passe la barre des zéro environ une semaine plus tôt. Oui mais si je pouvais obtenir ces merveilles, qui ne pourraient que sublimer mes pieds et mes tenues je suis sure que je serais la plus heureuse des femmes et que je n’achèterais rien pendant très longtemps! Je les mettrais très souvent et leur prix serait rentabilisé parce qu’elles iraient avec tout.

Je me fixe une limite à 300 €, je n’aurais qu’à manger des pâtes pour tout le reste du mois. Ah non mince je fais un régime. Bon ben je ne mangerais presque pas ou uniquement des soupes, comme ça régime et économies!

N’empêche, je me dis : heureusement que personne n’a accès aux pensées de mon cerveau sinon je serais considérée comme « anormale » ou « complètement folle » !!

15h52. Je transpire derrière mon bureau. Les enchères en sont à environ 185 € actuellement, ce qui me laisse une belle marge, même si je sais que les prix vont réellement décoller lors de la dernière minute. J’enchéris un peu histoire de rester dans la course.

15h57. Je ne tiens plus en place, je prie pour que personne ne m’appelle ou ne me pose une question sur le travail. Je suis rouge d’excitation. J’enchéris encore un peu pour ne pas me laisser distancer. Le prix est d’environ 240 €.

15h59. Je pose une enchère à 300 €. Immédiatement, le site m’avertis que mon enchère est trop basse. Je tente 340 , tant pis.

15h59 et trente secondes. Rah on vient de mettre 380. J’y vais à 400.

15h59 et 50 secondes. Mes doigts filent comme des fous sur le clavier et sur la souris pour valider. J’enchéris à 475 € . La vente se termine.

Oh non! Chaussures vendues à 530 €. Je suis déçue et dépitée.

Puis je regarde l’annonce plus attentivement. Elles ont une petite griffure sur un pied, et surtout ni boîte ni dustbag. Et oh my gooooooooooooood j’avais enchéris à 475 €!!! Ma limite de découvert est à 500 € , c’est parfait j’aurais eu à choisir entre mettre de l’essence dans ma voiture ou manger des pâtes, et encore pas beaucoup.

Je me sens complètement ridicule. Cette fois c’est certain, je suis à ranger dans la catégorie « psychologiquement dérangée ».

Oh tiens je trouve des Sergio Rossi magnifiques à seulement 145 €… Vite il faut que je me tienne prête pour les enchères!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s