Rire sous cape…

Bonsoir chers lecteurs de mon coeur!

Je me suis déjà demandée cape ou pas cape… et c’est définitivement cape! Celle-ci vient de chez Zara… de Barcelone! Un bon plan pour toutes les filles qui veulent faire des économies…profiter d’un week end de détente entre potes pour s’arrêter faire du shopping 🙂

A faire absolument, la Roca village… Petit village imaginaire de boutiques d’usine, avec des marques françaises : Maje, Sandro, Comptoir des Cotonniers… Mais aussi des marques espagnoles et de l’international, dont Ralph Lauren qui a pignon sur rue.

Pour moi…c’était un peu le paradis.

J’ai couru partout, refusant de m’asseoir pour savourer un rafraîchissement en cours d’après midi, les yeux illuminés comme à Disney. Pour finir, je n’ai craqué que chez … Maje (par deux fois , un passage long d’essayages de toute la boutique, des achats puis un retour pour un top que j’avais vu et finalement pas acheté, puis ça a donné lieu à un nouvel essayage de pièces que je n’avais pas vues la première fois et de nouveaux achats…breeeeeeeef) ainsi que chez Sandro !!! Mon seul coup de coeur pour une marque espagnole? La marque BDBA, où j’ai flashé sur un top en mousseline de soie rose poudré, divinement coupé (tel un top à basques mais avec la fluidité en bas et le caractère des matières nobles). La boutique regorgeait également de robes : soirée, journée et de plein de jolies pièces.

La journée s’est finie par l’immense magasin d’usine Mango, vraiment pour le goût de la finition hein…

Je crois que je peux dire que ma passion du shopping a été comme un feu pour moi. Au début de petites braises, qu’il a été presque difficile d’allumer… Puis un petit brasier éclairant une veillée de scouts et les réchauffant à peine. Puis un grand feu de joie, et enfin une coulée de lave qui engloutit tout sur son passage, incontrôlable, immense, folle.

Qui pourrait encore croire que j’ai presque atteint la majorité sans acheter autre choses que vêtements de sport, basket et vêtements amples et confortables…? Que j’ai découvert tard l’immense bonheur que c’est d’être une femme ? Heureusement depuis, j’en savoure chaque instant.

Il paraît qu’on atteint le comble de la vie de femme entre 29 et 35 ans. Période où est encore jeune, belle et fraîche, mais aussi mature, assurée et assumée, qu’on construit son couple et sa place dans la société, et enfin que l’on prend le statut de mère. Evidemment ce ne sont que des statistiques, des femmes s’accomplissent bien avant et d’autres bien après. Il n’empêche que j’attends mes 29 printemps (au mois de mars justement…) avec impatience 🙂

Et il faut dire que je sens la différence. La jeune fille « garçon manqué » (mais bon sang qu’est ce que ça veut dire cette expression encore une fois? J’ai failli être un garçon mais pouf je me suis ratée… ??^) est devenue une femme, pleine d’ambition et de de rêves qui ont beaucoup changé. Et quand je regarde autour de moi, qu’est-ce que je vois? Des couples (et presque uniquement des couples ! ou des gens qui sortent d’une relation longue), des mères de famille, des grossesses, des enfants de partout, des évolutions de carrière, des achats de maison, des plans d’avenir… parfois tout en même temps.

Ça me fait penser que j’ai beaucoup ri en regardant une vidéo sur internet, qui traitait avec humour du fossé entre nos 20 et nos 30 ans (et je n’ose encore penser au fossé d’avec nos 40 ans…).
Par exemple les soirées à 20 ans ? Une table pleine de chips, de la pizza, de des bières, mais surtout de la vodka, du whisky, des verres dépareillés, des cendriers pleins, la table basse remplie jusqu’au moindre centimètre carré. Du bruit, des rires, de la musique forte.
Les soirées à 30 ans? Une bonne bouteilles de vin rouge, du pain et des fromages qui puent (et n’allez pas le répéter mais j’adoooooore de toute façon l’accord parfait de ces trois fortes saveurs). Télé et musique éteinte ou en fond, discussions matures, questions sur le travail, l’actualité ou les enfants.

Les problèmes à 20 ans ? Réussir ces examens de fin d’année, comment boucler le mois sans manger trop de pâtes, comment trouver de l’argent pour ces vices quotidien qui se fument ou se boivent, et comment trouver une relation mais viiiite.
Les problèmes à 30 ans ? Mon chef est insupportable, le crédit de la maison me pèse, est-ce qu’on fait construire ou est qu’on rénove? Ma femme est encore enceinte, bon faut dresser une liste de naissance, est-ce que je vais être une bonne mère?

La fatigue à 20 ans ? Ben quoi ça existe? Je suis sortie mercredi, jeudi, vendredi et samedi, lundi j’étais en cours, après j’ai travaillé au mac do et quand j’ai fini j’ai rejoins des potes pour boire une bouteille de whisky!
La fatigue à 30 ans ? Oulàlà on a dîné chez des amis vendredi soir, on a fait un blind test jusqu’à 3 heures du matin puis on est rentrés. Bon ben on est dimanche et je continue de récupérer. Ce soir je me couche juste après le film de TF1 parce que bon…demain faut reprendre le boulot!

Une relation a 20 ans? Tu crois qu’on va aller dîner quand même cette fois ci? Oulà elle m’a soulée je l’ai quitté et depuis j’en ai eu deux autres. J’ai envoyé 35 textos aujourd’hui.
Une relation a 30 ans ? Bon qu’est-ce qu’on mange ce soir? Je pense que des pâtes ca me fatiguera moins et ça suffira bien. T’as payé le gaz? On s’est appelé une minute pour savoir lequel de nous deux devait aller chercher le petit à la crèche ce soir.

C’est évidemment déclinable à l’infini…

Bref, et pour vous, la différence entre vos 20 et vos 30 ans?

Au passage la cape Zara est en boutique actuellement.

XoXo

Zeina

 

IMG_9970

IMG_9929 IMG_9936 IMG_9945 IMG_9951 IMG_9954 IMG_9959 IMG_9961 IMG_9963 IMG_9964 IMG_9968   IMG_9971 IMG_9972 IMG_9973

Publicités

5 réflexions sur “Rire sous cape…

  1. Et Ben … J’ai 23 ans mais pour ce qui est des soirées, de la fatigue et du couple je rentre complétement dans la case de ta description à 30 ans… Pour les problèmes je suis encore plus proche de ceux qu’on a à 20ans … ouf… ? ^^
    En tout cas j’aime beaucoup ta cape!

    http://aswildchild.blogspot.fr/

  2. Ooh ET cette cape serait parfaite pour la susdite version féminine de « The Expendables » aussi, avec des « catfights » huilés non aseptisés dedans 🙂 #GentilScénaristeEnPuissance
    a presto, Antoine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s